Les étapes clés de la cession d’entreprise

Connaître les étapes clés de la cession d’entreprise

Céder son entreprise est un moment délicat et crucial dans la vie d’un dirigeant. Il est alors nécessaire de bien préparer et sécuriser l’opération pour en faire une réussite.

Vous souhaitez effectuer une cession d’entreprise ? Vous vous interrogez sur le parcours à suivre ? Nous faisons le point sur les étapes clés pour vous aider à y voir plus clair.


Plusieurs raisons peuvent pousser un dirigeant à vendre son entreprise : prendre sa retraite, créer une autre entreprise, déménager, etc. Dans tous les cas, il est nécessaire de bien préparer la transmission de son entreprise et ce, avant même le lancement du projet. Mais quelles que soient vos motivations, fixez-vous des échéances raisonnables.

D’une part, vous devez vous assurer d’être prêt émotionnellement. En effet, il s’agit d’un facteur crucial dans toute transmission. Vous avez probablement investi du temps et de l’argent dans votre entreprise, peut-être est-ce même un héritage. C’est pourquoi, il est fondamental de bien se préparer.  Pour être certain d’être déterminé à vendre votre entreprise et mieux anticiper la période « post transmission », posez-vous les bonnes questions. Avez-vous pris cette décision par vous-même ou avez-vous subi des pressions ? A quel moment ? Quels sont vos projets post-transmission ? Aurez-vous du temps à consacrer à cette opération ?

D’autre part, céder son entreprise implique d’anticiper les conséquences futures. Afin d’aborder plus sereinement ce changement, vous devez prévoir quels seront les effets sur votre patrimoine, sur votre fiscalité personnelle, sur votre vie personnelle, etc. Vos proches vous soutiennent-ils dans votre décision ? Votre conjoint travaille-t-il avec vous ? Si oui, prévoit-il de rester dans la société ? Y-a-t-il des successeurs dans votre entourage ? Pensez également que le produit de la vente de votre entreprise aura forcément des conséquences fiscales sur votre patrimoine. C’est pourquoi, nous vous conseillons d’être accompagné dès le lancement du projet.

Afin de structurer et d’optimiser votre projet de cession, CFCA Consulting met à votre disposition une équipe dédiée pour vous accompagner dès le départ.

Afin de déterminer les axes stratégiques de la vente, vous devrez procéder à un diagnostic de « pré-cession ». Selon la taille de votre entreprise, différents diagnostics seront menés.

Pour les entreprises de petite ou moyenne taille, il s’agira d’un diagnostic général tandis que pour les structures plus importantes, une approche multithématique sera privilégiée. Ainsi, différents angles seront traités : économique, stratégique, social, organisationnel, comptable et financier, etc.

L’objectif est d’établir les forces et faiblesses de votre entreprise. En effet, pensez-vous que votre entreprise telle qu’elle est puisse être vendue de façon optimale ? Quels sont ses atouts ? Et Ses points faibles ? Vous pourrez ainsi, mettre en place des actions correctives si nécessaires ou valoriser certains aspects de votre entreprise. Pour l’établir de façon optimale, faites appel à un cabinet spécialisé dans ce type d’opérations afin de bénéficier d’un regard extérieur et objectif.

De plus, le diagnostic de votre entreprise vous permettra de récolter certaines informations nécessaires à l’établissement de votre dossier de transmission. Communiqué aux repreneurs intéressés, celui-ci contiendra notamment les aspects financiers et juridiques, votre position sur le marché, etc.

Après avoir procédé au diagnostic, l’évaluation de votre entreprise est une étape cruciale. Celle-ci consiste à estimer et à apprécier la valeur de votre entreprise, c’est le résultat d’une approche économique et financière basée sur l’existant. Attention, le prix de votre entreprise est une notion différente de la valeur : il résulte de l’offre et la demande.

Pour valoriser votre entreprise, il existe différentes méthodes :

  • La méthode patrimoniale consiste à évaluer la situation nette de l’entreprise. Cela correspond à ce qu’elle possède.
  • La méthode de rentabilité prend en compte le résultat net de l’entreprise pondéré par des critères de notoriété, d’emplacement, etc.
  • La méthode comparative a pour objectif de se situer par rapport aux autres entreprises du secteur.
  • La méthode de rendement permet d’avoir plus de visibilité en estimant la capacité de votre entreprise à dégager des bénéfices.

Toutefois, cela reste un exercice difficile qui doit être confié à un professionnel dont l’expertise et l’objectivité sont nécessaires. De plus, il est nécessaire de trouver la « juste valeur » afin de ne pas effrayer les potentiels repreneurs.

Pour déterminer avec précision la valeur de votre entreprise sur le marché, CFCA Consulting vous fait profiter de ses partenaires conseil.

A ce stade, vous devrez œuvrer « prudemment et délicatement ». Vous allez en effet, devoir mettre en vente votre entreprise et partir à la recherche de repreneurs tout en veillant à ne pas effrayer vos salariés, clients et partenaires. En effet, les informations circulant vite, prenez soin d’avertir ces derniers avant que la future vente de l’entreprise ne s’ébruite. Dévoilez-vous progressivement.

Il existe plusieurs possibilités pour transmettre votre entreprise : à un membre de votre famille, à une personne externe ou encore à l’un de vos salariés. Pour ces derniers, veillez à vérifier si vous êtes concerné par l’obligation de les informer préalablement. Vous pouvez aussi vous tourner vers des organismes spécialisés (chambres consulaires, médias, etc.).

Pour identifier le repreneur, la préparation et les diagnostics précédemment effectués vous aideront à mieux cerner les compétences et les caractéristiques que devra posséder la personne à laquelle vous cèderez votre entreprise. Souhaitez-vous vendre à une autre entreprise ? Le repreneur doit-il posséder une compétence métier bien particulière ?

Fixer le prix, définir les conditions… malgré de probables divergences, il est nécessaire de trouver un terrain d’entente avec le repreneur de votre entreprise. L’intervention d’un professionnel indépendant vous assure une relation de confiance tout au long de la transaction avec l’ensemble des parties prenantes. C’est aussi la garantie que vos intérêts soient défendus au mieux. En effet, durant la négociation, le prix ne sera pas le seul point à aborder. Il faudra traiter la durée et la forme d’accompagnement après la cession, l’affectation des résultats de l’année en cours, la clause d’earn-out, le crédit-vendeur, etc. Les conseils et le regard avisé d’un professionnel seront alors d’une grande aide.

De plus, l’étape délicate de la négociation avec le repreneur nécessite de respecter un certain formalisme juridique. Vous devrez en effet, passer par les étapes suivantes :

  • L’engagement de confidentialité qui engage le repreneur à ne pas divulguer les informations que vous lui dévoilerez ;
  • La lettre d’intention qui formalise l’intérêt du potentiel repreneur pour votre entreprise et son souhait d’effectuer une analyse plus poussée ;
  • Le protocole d’accord qui reprend tous les éléments évoqués lors de la négociation (prix, accompagnement, etc.) et inclut les clauses de garantie d’actif et de passif ;
  • L’acte final de vente.

Une fois ce dernier acte effectué, vous ne serez plus le dirigeant de votre entreprise. Toutefois, certaines formalités seront encore à effectuer et vous devrez, selon les termes négociés, accompagner le repreneur durant un certain laps de temps. Sans pour autant être toujours simple à vivre pour l’ancien chef d’entreprise, cette phase de transition est la dernière étape de la cession de votre entreprise.

CFCA Consulting est spécialisé dans l’accompagnement pour la transmission d’entreprise et reste à vos côtés jusqu’à votre départ de l’entreprise.